Actualité
Solidarité avec les victimes des attentats de Paris et leurs familles

La Comédie de Genève exprime toute sa compassion et sa solidarité à l’égard des victimes des attentats de Paris et de leurs familles. 

Samedi 14 novembre, à la demande des comédiens et des techniciens de Lorenzaccio, et de Catherine Marnas, metteure en scène du spectacle et directrice du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, le message suivant a été lu au public :

« Notre dernière représentation à Genève est, pour des raisons que nous connaissons tous, très spéciale pour nous.

L'émotion et la stupeur qui nous étreignent nous rendent tous proches des victimes et de la douleur de leur famille, et marqueront cette soirée d'un sens particulier.

Parce que nous ne voulons pas céder à la terreur que voudraient nous imposer ces actes barbares, les deux spectacles prévus au Théâtre de Bordeaux auront bien lieu ce soir.

Parce qu'il est plus important que jamais d'affirmer que l'art et la culture sont des remparts indispensables à la barbarie et non un supplément d'âme accessoire ou une distraction réservée à quelques-uns.

Ces actes horribles sont aussi le résultat de la profonde solitude, du chacun pour soi et de l'indifférence auxquels nous pousse de plus en plus le système de gouvernance du monde.

Le théâtre a la chance et la très grande responsabilité de nous réunir, de constituer une communauté d'humains s'interrogeant et s'émouvant ensemble.

Ce sont ces communautés qui nous permettront de résister à la peur et au désespoir.

Nous dédions la représentation de ce soir aux victimes des attentats et à leurs familles. »
 

C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal, écrivait Hannah Arendt.
Ce constat demeure malheureusement plus que jamais de circonstance.