La comédie de Genève

Retour : Billetterie
Le Poisson combattant
22 - 27.05.2018
Le Poisson combattant
Texte et mise en scène Fabrice Melquiot
Spectacles | Accueil
Studio André Steiger
acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 22 mai 2018 à 19h

Mercredi 23 mai 2018 à 19h

Jeudi 24 mai 2018 à 19h

Vendredi 25 mai 2018 à 20h

Samedi 26 mai 2018 à 19h

Dimanche 27 mai 2018 à 17h

Une séparation. Il s’en va. Il leur laisse la maison, à elle et la petite, il leur laisse tout. Mais la nuit précédant son départ, le poisson combattant, celui de la petite, saute hors de son bocal et meurt, sec, au pied de la console. Dès lors, pour lui, un seul but : trouver l’endroit pour enterrer le poisson mort. Une quête qui lui fait remonter le cours d’une rivière intérieure, dont le flux charrie souvenirs et peurs.

« J’ai dédié ce texte, écrit Fabrice Melquiot, à un poisson combattant. J’ai eu dans ma vie un poisson combattant. Il s’appelait Charlie. Il avait fait un peu de théâtre, une figuration dans un monologue que j’avais écrit et mis en scène. À la mort de Charlie, dans un saut de l’ange plein de panache, l’enfance s’est retournée dans sa tombe. Elle m’a regardé avec une très grande pitié. »

Robert Bouvier, acteur sans âge, sensible, scintillant, s’empare de ce monologue – pépite offerte par un grand auteur à un grand comédien. Seul en scène, il y dialogue avec un univers sonore et vidéo empreint de lyrisme. Une décharge électrico-poétique administrée aux vivants pour qu’ils voient l’avenir d’un œil moins cerné.

Fabrice Melquiot est auteur, metteur en scène et directeur, depuis 2012, du Théâtre Am Stram Gram. Ses textes, publiés chez L’Arche Éditeur, ont été traduits dans une douzaine de langues et représentés dans de nombreux pays – Allemagne, Grèce, Mexique, États-Unis, Chili, Espagne, Italie, Japon, Québec, Russie… En 2008, il reçoit le Prix du Jeune Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de ses ouvrages dramatiques.

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Robert Bouvier
scénographie et costumes : Elissa Bier
lumière : Mathias Roche
univers sonore : Julien Baillod
création vidéo : Janice Siegrist
assistanat à la mise en scène : Adrien Minder
accessoires : Yvan Schlatter
voix : Line Richard

production : Compagnie du Passage

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h
vendredi à 20h
dimanche à 17h

DURÉE

1h15

acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 22 mai 2018 à 19h

Mercredi 23 mai 2018 à 19h

Jeudi 24 mai 2018 à 19h

Vendredi 25 mai 2018 à 20h

Samedi 26 mai 2018 à 19h

Dimanche 27 mai 2018 à 17h

Une séparation. Il s’en va. Il leur laisse la maison, à elle et la petite, il leur laisse tout. Mais la nuit précédant son départ, le poisson combattant, celui de la petite, saute hors de son bocal et meurt, sec, au pied de la console. Dès lors, pour lui, un seul but : trouver l’endroit pour enterrer le poisson mort. Une quête qui lui fait remonter le cours d’une rivière intérieure, dont le flux charrie souvenirs et peurs.

« J’ai dédié ce texte, écrit Fabrice Melquiot, à un poisson combattant. J’ai eu dans ma vie un poisson combattant. Il s’appelait Charlie. Il avait fait un peu de théâtre, une figuration dans un monologue que j’avais écrit et mis en scène. À la mort de Charlie, dans un saut de l’ange plein de panache, l’enfance s’est retournée dans sa tombe. Elle m’a regardé avec une très grande pitié. »

Robert Bouvier, acteur sans âge, sensible, scintillant, s’empare de ce monologue – pépite offerte par un grand auteur à un grand comédien. Seul en scène, il y dialogue avec un univers sonore et vidéo empreint de lyrisme. Une décharge électrico-poétique administrée aux vivants pour qu’ils voient l’avenir d’un oeil moins cerné.

........................................................................................................................................................

matières : français

thématiques : la rupture, le monologue, la famille, la relation parent-enfant

en résonance :
– le monologue : Cassandre, La Dernière bande, Lampedusa Beach / Snow
– la famille : Lettre au père, Défaut de fabrication

activités pédagogiques : présentation du spectacle dans la salle de cours, visite du théâtre, rencontre avec l’équipe artistique

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Robert Bouvier
scénographie et costumes : Elissa Bier
lumière : Mathias Roche
univers sonore : Julien Baillod
création vidéo : Janice Siegrist
assistanat à la mise en scène : Adrien Minder
accessoires : Yvan Schlatter
voix : Line Richard

production : Compagnie du Passage

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h
vendredi à 20h
dimanche à 17h

DURÉE

1h15