menu

Écouter notre histoire : une déclaration d’amour au théâtre

Coulisses

Une œuvre sonore de Charles Mugel

Prendre le temps de rendre hommage aux fantômes, aux belles âmes, aux artistes et artisans qui ont peuplé nos vies et nos imaginaires à la Comédie de Genève du 6 boulevard des Philosophes.

Chères spectatrices, Chers spectateurs,

Les évènements inédits que nous traversons nous ont privés d’un au revoir digne de ce nom à ce bâtiment que nous quittons, à son histoire, votre histoire.

D’abord sidérés par cette situation, nous avons choisi de laisser place au silence. Aujourd’hui, nous proposons tout d’abord des murmures et des voix, des traces sonores et des éclats de rire sous la forme d’une œuvre sonore originale et inédite, composée par Charles Mugel de l’équipe de la Comédie de Genève.

Une plongée sensorielle, hypnotique, dans l’histoire de la Comédie, et surtout une universelle déclaration d’amour au théâtre. Privés de cet art, nous vous offrons une dose de souvenirs et un shoot de mémoire sensorielle.

Une création sonore à écouter de préférence au casque pour bénéficier de sa qualité binaurale immersive.

Cette œuvre convoquera vos souvenirs, vos sensations, vos émotions, les larmes pourront poindre, des sourires aussi.

Qui sont ces voix qui me parlent ? À qui s’adressent ces rires ?

Gardez vos questions au coin de votre cœur, car des réponses, beaucoup de réponses vous parviendront dès le lundi 30 mars sur nos supports numériques.  

Cette création ouvre le bal d’un cérémonial en plusieurs temps que nous souhaitons inaugurer ce week-end par une délicatesse pour les oreilles et pour l’âme.  

Nous dédions cette œuvre à François Florey, comédien genevois disparu trop tôt, qui a souvent joué sur le plateau de la Comédie.

L’équipe de la Comédie de Genève


Photo : © Charles Mugel en train de capter des sons sur scène, à la lumière de la servante.