Journal

Retrouver le théâtre

Avant l’ouverture de la Comédie aux Eaux-Vives en 2021, nous avons souhaité vous retrouver dans des espaces (ré)inventés pour continuer à vivre le théâtre ensemble. Des spectacles partout, pour se retrouver enfin. Découvrez dès à présent le programme !
 

Partir ? Rester ? Le monde en général et la Comédie de Genève en particulier sont plongés dans ces questions, que ce soit pour nos déplacements (en Suisse ou à l’étranger ?) ou pour les spectacles (au Boulevard des Philosophes ou aux Eaux-Vives, en chantier ?).

Alors nous serons à la fois ici et ailleurs. La Comédie virtuelle de Gilles Jobin, à (re)découvrir grâce à des casques de réalité virtuelle, a ce don d’ubiquité : depuis notre bon vieux théâtre, mettez un pied virtuel dans le nouveau, habituez-vous aux volumes du bâtiment, avec aussi beaucoup de délicatesses fantasmagoriques sorties des rêves de Gilles Jobin.

Restez dans nos murs avec trois séries de variations inspirées (de près ou de loin) par La Cerisaie de Tchekhov. Ce sera dans tous les coins de la Comédie, avec beaucoup d’actrices et d’acteurs, et ça s’appelle Où est ma maison? 

Venez nous voir hors les murs avec une reprise de Valentin Rossier, Le Grand Cahier, à la salle du Faubourg.

Et vivez le théâtre depuis chez vous, avec un spectacle en appartement au titre on ne peut plus d’actualité, Poétique du déménagement.

En février ? Une surprise de taille vous attend également dans le cadre du Festival Antigel !

Si tout va bien, nous vous attendons en 2021, ça devrait être en février, dans le nouveau théâtre. Les sièges sont posés, ça ressemble de plus en plus à un théâtre. Nous préparons un printemps de théâtre qui devrait être à la hauteur de nos impatiences. Un rendez-vous (amoureux ?) un peu décalé mais non moins passionnel.

Le théâtre a tout traversé. Son essence même est de faire avec la réalité. Nous travaillons chaque jour pour que ce réel puisse advenir, et pour que les poètes qui le font vivre puissent se/nous raconter avec force. Aujourd’hui comme avant, aujourd’hui plus que jamais.

Natacha Koutchoumov & Denis Maillefer – direction NKDM