menu

03 > 21 déc 2013

Amphitryon

de Molière / mise en scène Nalini Menamkat

Pour lire la description du spectacle, cliquez sur le bouton +

Sa nuit de noce avec la belle Alcmène à peine terminée, Amphitryon part à la guerre. Jupiter, en séducteur chevronné, tombe sous le charme de la jeune épouse et prend les traits de son guerrier de mari pour se glisser dans le lit de la jeune femme. Pendant ce temps, Mercure, son allié, monte la garde. Il a pris l’apparence du valet d’Amphitryon, Sosie. Quelle n’est pas la stupeur de celui-ci lorsque, précédant son maître pour annoncer sa victoire, il se retrouve face à face avec cet «autre moi»!

Ce jeu de doubles est le point de départ d’un joyeux enchaînement de quiproquos, qui, pour le jeune couple, se transformera peu à peu en «cruel martyre». Car si du côté des valets la comédie semble battre son plein, il y a tout lieu de se demander si Amphitryon et Alcmène sortiront indemnes de cette intrusion des dieux sur scène.
La pièce agit comme un charme: elle tient du rêve éveillé, du conte, du merveilleux. Les «caractères» chers à Molière sont bouleversés par la magie qui y opère. Leur solidité est ébranlée, et le doute, s’immisçant, révèle la fragilité des existences.

BANDE ANNONCE

ENTRETIEN AVEC NALINI MENAMKAT

C’est alors que la seconde version de Tartuffe venait d’être interdite que Molière, selon toute vraisemblance, écrivit son Amphitryon qui fut porté à la scène en janvier 1668 (il interprétait le rôle de Sosie). S’inspirant de Plaute, mais aussi de Rotrou, qui avait remis à la mode le mythe sous le titre Les Sosies en 1636, l’intrigue connaîtra d’autres adaptations, dont celles de Heinrich von Kleist (Amphitryon, 1807) et de Jean Giraudoux (Amphitryon 38, 1929).

Nalini Menamkat a fait des études de lettres et de dramaturgie. Avec la compagnie L’instant d’un espace, elle a monté L’Enfant froid de Marius von Mayenburg et 4.48 Psychose de Sarah Kane. Membre du collectif de la Comédie, elle y a mis en scène L’Image / D’un ouvrage abandonné de Samuel Beckett, Olga–un regard et 1913 de Mathieu Bertholet, spectacle anniversaire du centenaire de la Comédie.
 

more
Login ou password incorrect

Vous n’avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous ici

durée: 1h40

horaires:
mardi, vendredi à 20h
mercredi, jeudi, samedi à 19h
dimanche à 17h
relâche le lundi et le dimanche 08 décembre

plein tarif: CHF 40.-
AVS, AI, chômeur, abonné annuel unireso: CHF 30.-
étudiant: CHF 20.-

avec
Vincent Babel
Ahmed Belbachir
Yoann Blanc
Isabelle Caillat
Juan Antonio Crespillo
Camille Figuereo
Brigitte Rosset
Juliana Samarine
Christine Vouilloz
Roland Vouilloz

dramaturgie
Katia Schwerzmann
assistante à la mise en scène
Hinde Kaddour
scénographie
Terence Prout
lumière
Jonas Bühler
son
Graham Broomfield
costumes
Anne Hölck
maquillage/coiffure
Nathalie Tanner
perruques
Emmanuelle Olivet Pellegrin
régie générale
Philippe Brunisholz


production
: Comédie de Genève
avec le soutien de la Fondation Leenaards