La comédie de Genève

08 - 11.04.2014
Yvonne, princesse de Bourgogne
de Witold Gombrowicz / mise en scène Geneviève Guhl
| SPECTACLE

C’est l’histoire d’un paradoxe et de ses conséquences: le prince héritier Philippe rencontre Yvonne, une fille sans charme, sans attrait, empotée et anémique. Il ne peut la souffrir, mais supporte encore moins qu’on le force à la détester, ni que la nature exige qu’on n’aime que des filles séduisantes. Il décide donc d’aimer Yvonne, et la prend pour fiancée. À la cour, le silence, les peurs et les carences de la jeune femme révèlent à chacun ses propres failles, ses propres vices. Les démons se réveillent et les monstres commencent à proliférer.

Yvonne, princesse de Bourgogne est la première pièce de Gombrowicz. Comme un geste de rébellion, joyeux et vivifiant, qui revendique son immaturité et sa jeunesse, elle se joue des formes, flirte avec plusieurs styles, le clown, l’absurde, la comédie de mœurs, la tragédie. Certaines séquences pourraient presque faire penser au film d’horreur… Tout à la fois baroque, impressionniste, poétique, contrastée, surprenante, Yvonne, à l’instar de son personnage éponyme, est fascinante.

Witold Marian Gombrowicz est né en 1904, en Pologne. En 1937, son premier roman, Ferdydurke, est un coup de maître. Suit en 1938 Yvonne, princesse de Bourgogne, qu’il avait commencé à écrire en 1933. En août 1939, la guerre le surprend en Argentine. Il y restera jusqu’en 1963, vivant dans l’indigence, publiant une autre grande pièce, Le Mariage (1948), puis un roman, Trans-Atlantique (1953). Il retourne vivre en Europe en 1963, entre l’Allemagne et la France, où il meurt en 1969 près de Nice.

Geneviève Guhl est comédienne et metteure en scène. Avec sa compagnie L’ascenseur à poissons, fondée en 2000, elle a créé notamment Pour une absente de Manon Pulver (2001), Ça dépend du temps qu’il fera, un portrait intime de la vie sur terre (2008-2011) et Opus incertum, empilement de listes (2011-2013).

  distribution / production
traduction
Constantin Jelenski
Geneviève Serreau


avec
Elidan Arzoni
Julia Batinova
Greta Gratos
Geneviève Guhl
Ilil Land-Boss
José Lillo
Frédéric Lugon
Olivia Seigne

Joël Hefti


collaboration à la dramaturgie
Magali Fouchault

musiciens, compositions originales
Christian Pralong (guitare, chant)
Géraldine Schenkel (piano, piano préparé, bandonéon)


son
David Scrufari
Claude Jordan
Clive Jenkins
régie son
Clive Jenkins
scénographie
Éliane Beytrison
vidéo et collaboration scénographie

Yann Gioria
lumières

Davide Cornil
costumes
Anna Van Brée

assistant costumes

Olivier Falconnier
coiffures
Julie Monot
régisseur général
Ian Durrer
administration
Beatrice Cazorla
médiation, diffusion, presse
Magali Charlet

production: L’ascenseur à poissons - Théâtre Dedal
coproduction
: Grange de Dorigny, Lausanne / Théâtre de Valère, Sion / Comédie de Genève /
Belle Usine, Fully

avec le soutien de ThéâtrePro Valais

  infos pratiques

durée: 2h15

horaires:
mardi, vendredi à 20h
mercredi et jeudi à 19h

plein tarif: CHF 40.-
AVS, AI, chômeur, abonné annuel unireso: CHF 30.-
étudiant: CHF 20.-