Journal

Déregler la machine

08 - 18 mars 2023 | Grande salle | Durée : 1h50

Contes et légendes

JOËL POMMERAT

Théâtre | Coproduction | France

Ados et robots : à rebours des codes habituels de la science-fiction, Joël Pommerat confronte la construction de soi adolescente à l’un de nos grands mythes contemporains, celui de l’intelligence artificielle.

Il déroule des moments d’interactions – sociales, familiales, affectives – entre adolescents, adultes et créatures androïdes ; des scènes qui sèment le trouble et brouillent les identités : garçons ou filles ? humains ou machines ? jeunes ou moins jeunes ?

Lumières en clair-obscur, espaces nus, ambiance sonore singulière, présence des interprètes : Joël Pommerat crée une esthétique qui n'appartient qu'à lui, un théâtre qui sculpte l'espace et le son, imprime la rétine et l'imaginaire.

« Nous avons tellement attendu. Il était venu à Genève pour une longue session de travail. Et puis le spectacle, entre-temps, est presque devenu une légende. Mais il existe. Avec des robots et des enfants. Avec des artistes bluffants au plateau, presque magiques. Notre histoire avec Joël Pommerat a commencé il y a longtemps avec un loup. Elle continue avec ce conte d’aujourd’hui. » NKDM

 

JOËL POMMERAT

Souvent imité, jamais égalé, Joël Pommerat trône parmi les artistes les plus innovants. Cet «écrivain de spectacles» ne monte que ses propres textes. Il écrit et construit ses mises en scène dans un même élan, tout au long des répétitions. En résultent des atmosphères oniriques, souvent inscrites dans des drames familiaux ou des tragédies sociales. Chez Pommerat, la réalité semble altérée par un filtre mental et esthétique qui en bouleverse la perception. L’œuvre ne cède pas à la seule logique du réel, elle « préserve une part de fantaisie et de délire » parce qu’une fiction théâtrale, selon lui, « ce n’est pas raisonnable ».

En 2004, le TNS accueille la création de sa pièce Au monde, premier succès public de la bien-nommée Cie Louis Brouillard. Suivra la trilogie Au monde (2004), D’une seule main (2005), Les Marchands (2006), puis Je tremble (1 et 2) en 2008. Il revisite des contes avec Pinocchio en 2008 et Cendrillon en 2011. En 2010, il présente Cercles/Fictions et Ma Chambre froide en 2011. En 2013, il crée La Réunification des deux Corées puis en 2015 Ça ira (1) Fin de Louis.

Depuis 2014, il mène des ateliers en prison. Fin 2017, il crée Marius à la Maison Centrale d’Arles avec des détenus de longue peine.

A l’opéra, il collabore avec Oscar Bianchi en adaptant sa pièce Grâce à mes yeux et présente Au monde mise en musique par Philippe Boesmans en 2014. Pour le Festival d’Aix 2017, leur collaboration se renouvelle avec l’adaptation de Pinocchio.

Des livres autour du spectacle
(​en vente à notre coin librairie)

– Joël Pommerat, Joëlle Gayot, Troubles, Actes Sud, 2009
– Joël Pommerat, Théâtres en présences, Actes Sud-Papiers, 2016
– Joël Pommerat, Ça ira (1) Fin de Louis, Actes Sud-Papiers, 2016
– Joël Pommerat, La Réunification des deux Corées, Actes Sud-Papiers, 2013
– Joël Pommerat, La grande et fabuleuse histoire du commerce, Actes Sud-Papiers, 2012
– Joël Pommerat, Cendrillon, Actes Sud, 2021
– Joël Pommerat, Pinocchio, Actes Sud, 2021
– Joël Pommerat, Le petit Chaperon rouge, Actes Sud, 2021
– Joël Pommerat, Cet enfant, Actes Sud-Papiers, 2022

more
Fiche spectacle - Contes et légendes

Télécharger la fiche du spectacle en PDF

Âge conseillé : dès 16 ans / Secondaire II
Durée : 1h50

Audiodescription + Visite du plateau 1h30 avant le spectacle, le vendredi 17 et samedi 18 mars

Inscription auprès de notre billetterie au +41 22 320 50 01

Pour toute question concernant l’accessibilité de nos propositions artistiques, contactez Florence Terki à l’adresse : fterki@comedie.ch

Infos pratiques

Lieu Grande salle

Durée 1h50

Langue français

Âge conseillé 14+

Tarifs

Plein tarif CHF 40.-
Abonné·es d'autres théâtres, Personne accompagnant un ou une jeune de moins de 20 ans CHF 32.-
AVS, AI, Chômage, abonné·es Grand Théâtre de Genève CHF 25.-
Jeune de moins de 25 ans CHF 20.-
Corps étudiant ou apprenti CHF 12.-
Clubs aînés, Carte 20ans20francs 
CHF 10.-

Le paiement par chéquier culture est accepté à nos guichets

Profitez des tarifs plus avantageux de notre abo Je sors !

PONT DES ARTS

Mises en bouche le mercredi 8, le vendredi 10 et le vendredi 17 mars

Samedi à tout prix le 11 mars 2023 à 19h
Prix libre de CHF 5.- à CHF 50.-
En vente en ligne, au guichet ou par téléphone 48h avant.
Placement libre dans la salle.

Bord plateau le jeudi 16 mars, après la représentation

Avec Prescillia Amany Kouamé, Jean-Édouard Bodziak, Elsa Bouchain, Lena Dia, Angélique Flaugère, Lucie Grunstein, Lucie Guien, Marion Levesque, Angeline Pelandakis, Lenni Prezelin

Conception Joël Pommerat
Scénographie et lumière Éric Soyer
Son François Leymarie, Philippe Perrin
Costumes Isabelle Deffin
Création perruques et maquillage Julie Poulain
Dramaturgie Marion Boudier
Assistanat à la mise en scène Roxane Isnard
Fabrication décor Ateliers de Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national, Thomas Ramon - Artom

Production Compagnie Louis Brouillard

Coproduction Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national, Comédie de Genève, La Coursive - Scène nationale de La Rochelle, Festival d’Anjou, La Criée - Théâtre national de Marseille, Théâtre français du Centre national des Arts du Canada - Ottawa, La Filature - Scène nationale de Mulhouse, Théâtre Olympia - Centre dramatique national de Tours, Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Bonlieu - Scène nationale d’Annecy, Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne, La Comète - Scène nationale de Châlons-en-Champagne, Le Phénix - Scène nationale de Valenciennes, L’Estive - Scène nationale de Foix et de l’Ariège, MC2: Scène nationale de Grenoble, Théâtre des Bouffes du Nord - Paris, ThéâtredelaCité - Centre dramatique national Toulouse Occitanie, Théâtre National Wallonie-Bruxelles, National Taichung Theater (Taïwan)

Soutien Région Île-de-France, aide à la création du Ministère de la Culture (France)

www.zef-bureau.fr/compagnie-louis-brouillard-joel-pommerat/

Médias