menu

18 mai 2019 — 09:30

Masterclass publique : Théâtre et cinéma, en-jeux croisés.

Les croisements entre théâtre et cinéma sont au cœur de notre programmation, et au centre des préoccupations de nombreux créateurs contemporains.

Nous voulons initier, avec vous, une réflexion à la fois théorique et pratique sur cette hybridation féconde entre deux médiums, interroger leurs points de convergences, leurs imaginaires mêlés et leurs intimes disparités.

Une réflexion que nous poursuivrons, saison après saison, sous un angle chaque fois inédit, lors d'une journée particulière.

Le 18 mai, nous nous intéresserons au jeu de l'acteur.

Le théâtre, par définition, ne propose qu'un plan large alors que la caméra s'approche et s'éloigne du corps de l'acteur: comment cela influe-t-il sur le jeu ?  Y a-t-il une différence intrinsèque entre le jeu théâtral et le jeu cinématographique ? Si oui, cela tient-il au dispositif ? Au rapport au réel engagé par l'un ou l'autre ? Aux codes narratifs ? À des contingences culturelles et/ou esthétiques ?

Pour réfléchir à ces questions nous avons imaginé un principe original :

une masterclass publique durant laquelle une même actrice et un même acteur travaillerons une même scène, dans un même décor, d'abord avec Stina Werenfels, réalisatrice de cinéma qui filmera et montera la séquence, puis avec Alexandre Doublet, metteur en scène de théâtre.

La masterclass, qui aboutira à la représentation théâtrale de la scène et la projection de la séquence filmée, aura lieu devant le public et un panel de spécialistes qui réagiront à chaud à l'exercice lors d'une table ronde qui sera l'occasion d'une discussion que nous espérons féconde sur les enjeux croisés de ces deux médiums.

Invités :

– Bertrand Bacqué, enseignant au Département Cinéma / cinéma du réel de la HEAD – Genève

– Antoine Jaccoud, scénariste

– Maria Tortajada, professeure de cinéma à l’Université de Lausanne

Bertrand Bacqué

Docteur ès lettres, Bertrand Bacqué enseigne depuis 2005 l’histoire et l’esthétique du cinéma à la Haute école d’art et de design – Genève. Il a organisé divers colloques dont Violence(s) à l’écran : une représentation en question à l’Université de Genève et Dans l’antre du chat consacré à l’œuvre de Chris Marker à la HEAD – Genève. Pendant quinze ans, il a participé à la sélection et à la programmation de Visions du Réel, festival international du cinéma documentaire. Il a aussi exercé une activité de critique de cinéma dans divers quotidiens et des revues spécialisées. En 2015, il a co-dirigé Jeux sérieux, cinéma et art contemporain transforme l’essai et, en 2018, Montage. Une anthologie (1913-2018), édités par la HEAD – Genève et le MAMCO.

Maria Tortajada

Maria Tortajada est Professeur ordinaire à l’Université de Lausanne en Histoire et esthétique du cinéma. Elle mène des recherches sur l’épistémologie des dispositifs de vision et d’audition, sur les théories de la représentation et la construction du spectateur, et sur le cinéma suisse.

Elle a notamment publié sur les théories de la représentation : Eric Rohmer : Le spectateur séduit. De la représentation (Paris, éditions KIME, 2017, rééd. augmentée) et sur le jeu de l’acteur : « Le petit heurt. Pour une théorie de l'acteur dans le cinéma de Rohmer » Poétique (102, Paris, avril 1995) ou « Intériorité/Plasticité. La théorie de la mise en scène de S. M. Eisenstein », Cinémas, « Eisenstein dans le texte » (dir. F. Albera, vo.11, n° 2-3, printemps 2001 : https://www.erudit.org/fr/revues/cine/2001-v11-n2-3-cine1883/024854ar/). Sur le cinéma suisse : Histoire du cinéma suisse, 1966-2000, tome I et II, (dir. en coll. avec H. Dumont), Lausanne, Hauterive, Cinémathèque suisse, Gilles Attinger, 2007.

Elle dirige le programme doctoral de la section de cinéma de l’Université de Lausanne, « Dispositifs de vision : cinéma, photographie et autres médias » mené en collaboration avec l’Université de Zurich et de nombreux partenaires internationaux. Elle codirige la Collaboration UNIL + Cinémathèque suisse (https://www.unil.ch/cinematheque-unil/).

more

PROGRAMME

9h30 : accueil café-croissants

Matin : travail avec Stina Werenfels

Après-midi : travail avec Alexandre Doublet

Restitution : représentation de la scène théâtrale et projection du film

Table ronde et discussion avec les invités

Fin : environ 18h