Journal

Jeudi 29 sept. 2022 | 18h

Lecture mondiale pour Salman Rushdie

Lecture publique

Le festival international de littérature de Berlin a lancé un appel pour que le monde entier participe le 29 septembre 2022 à une lecture publique des œuvres de Salman Rushdie. Cette lecture mondiale est destinée à envoyer un signal pour la liberté de la littérature et de la parole publique ainsi qu'en solidarité avec l'auteur victime d'une horrible tentative d'assassinat.

De nombreuses autrices et auteurs de tous les continents soutiennent l'appel, dont Adonis, Martin Amis, Breyten Breytenbach, Jennifer Clement, Georges-Arthur Goldschmidt, Elfriede Jelinek, Andrei Kurkov, Wole Soyinka, Janne Teller, Bernard-Henri Levy, Amir Or, Peter Schneider, Mikhail Shishkin, Amir Hassan Cheheltan et Sergei Lebjedev.

À Genève dix autrices et auteurs ont décidé de s’associer à cette lecture mondiale qui aura lieu à la Comédie de Genève :
Guillaume Chenevière
Daniel de Roulet
Heike Fiedler
Antoine Jaccoud
Sibylle Monney
Nathalie Piégay
Daniel Rothenbühler
Martin Rueff
Marina Salzmann
Leyla Tatzber

Dans l’appel de Berlin il est dit :

« Même si le contexte exact de la tentative d'assassinat et le mobile de l'auteur n'ont pas encore été clarifiés, il semble évident que la responsabilité en échoit au « leader révolutionnaire » iranien l'ayatollah Khomeiny qui a émis une fatwa contre Rushdie en 1989. Il appelait au meurtre de l'écrivain britannique d'origine indienne parce qu'il avait soi-disant insulté l'islam, le Coran et le prophète Mahomet avec "Les versets sataniques". À ce jour, le régime iranien n'a pas retiré l'appel à l'assassinat de l'auteur, pas plus qu'il n'a retiré la prime qu'il avait placée sur sa tête à l'époque. Les principaux médias iraniens ont applaudi ce geste l'assassin.

Pendant des années, Salman Rushdie a donc dû vivre sous une intense protection policière. Pendant plus de 20 ans, on a supposé qu'il n'y avait plus aucun danger pour sa vie. Mais cette hypothèse a été démentie par le sanglant attentat de New York. Cela prouve que la menace qui pèse sur les droits humains et les libertés fondamentales reste constante. De plus, l'attaque contre Rushdie intervient à un moment où le monde démocratique est poussé à la défensive par des puissances autoritaires de toutes sortes de plus en plus agressives, à moins que – comme en Ukraine – le monde ne soit submergé par une guerre ouverte et un incroyable niveau de violence, de mort et de destruction.

Il est donc urgent de se dresser fermement et de défendre le droit et la dignité humaine. En lisant les romans et les essais de Salman Rushdie, des personnes éprises de liberté du monde entier peuvent envoyer le signal qu'elles ne seront pas intimidées par les menaces de violence et qu'elles ne s'inclineront devant aucune tentative de supprimer ou d’effacer les pensées exprimées par la parole, l'écriture et les images. »

more

   

Infos pratiques

Lieu Comédie de Genève, Foyer bas

Horaire 18h (ouverture des portes à 17h45)

Durée environ 45 minutes

Langue français

Âge conseillé 16+

Tarifs

Entrée libre, sans réservation