Journal

Encore aimer Emma

30 avril - 07 mai 2022 | Salle modulable | Durée : 1h45

Les Bovary

Zoé Cadotsch & Julien Basler

Théâtre | Coproduction | Suisse

D’après Madame Bovary de Gustave Flaubert

Première à la Comédie de Genève

Les Fondateurs reviennent avec une de ces mises en abyme ludiques et enjouées qu’ils affectionnent. Réunis dans leur cuisine, trois acteurs et actrices discutent, boivent et mangent, tout en essayant d’élaborer une scénographie : celle de l’adaptation théâtrale de Madame Bovary de Flaubert. Bientôt, les velléités de grandeur du personnage principal vont contaminer le groupe au travail. Frustrée par la platitude de sa vie provinciale aux côtés d’un mari insipide, Emma Bovary se rêve des vies trépidantes par procuration littéraire ou passions adultères. De même, les concepteurs explosent les limites du raisonnable, débrident leur imaginaire collectif et, d’élucubrations en dérives mégalos, se lancent dans un chantier théâtral aussi vertigineux que drolatique : réconcilier sous nos yeux la réalité et le rêve, mais aussi, le trivial et le lyrique. Les bien-nommés Fondateurs conservent l’architecture du récit original, pour mieux en rebâtir l’agencement intérieur. 

"Des artistes qui se mettent à raconter, qui se demandent comment raconter. Le théâtre fait cela depuis toujours. Chercher à inventer comment raconter. Écoutez le contraste sonore entre le mmmmmmmm de Emma, et le brutal/bovin Bovary, disait l’inoubliable prof de français de DM, tout le livre est là. Qu’a-t-elle à nous dire aujourd’hui, Emma Bovary ? " NKDM 

Cie Les Fondateurs 

Le metteur en scène Julien Basler et la scénographe Zoé Cadotsch fondent en 2009 la compagnie Les Fondateurs avec l'idée d'intégrer la construction de l'espace dans la représentation. En collaboration avec une équipe fidèle d’interprètes, ils développent une méthode d’improvisation permettant aux actrices et acteurs de bâtir la scénographie, les mouvements et les dialogues du spectacle d’un seul et même geste, le tout en live. La construction du décor devient dès lors l’axe dramaturgique de la série intitulée Les Fondateurs qu'ils déclinent au fil des saisons, introduisant à chaque projet de nouveaux matériaux et de nouveaux codes.

Quelques spectacles emblématiques :
Les fondateurs (2009). Au Théâtre de l'Usine à Genève, trois personnes construisent une scénographie à l’aide de troncs, de branches et de cordes.
Les fondateurs et le dragon magique (2012). Avec du papier journal et du scotch, six acteurs doivent fabriquer le décor d’une fête.
Les fondateurs se marient (2013), une rencontre avec la 2b company de François Gremaud, toujours en improvisation.
Les fondateurs font du théâtre (2013). La scénographie qui se construit à vue utilise ici des objets chargés de signification et d’histoire.

Gustave Flaubert

Son air bonhomme de joufflu-moustachu dissimule un caractère de feu. Fils d’un médecin renommé de Rouen, il est lui-même destiné à la médecine ou au droit. Heureusement, une plume lui pousse dans la main, avec laquelle il écrira parmi les joyaux les plus flamboyants de la littérature française.

Fasciné par la psyché, il développe un style entre romantisme et naturalisme qui instille l’émotion humaine dans le cœur du phénomène social.

Il meurt un matin en sortant du bain, d’une crise d’apoplexie alors qu’il avait ardemment travaillé à son nouveau roman Bouvard et Pécuchet. Il n’avait que 59 ans.

Ses œuvres majeures :
Madame Bovary (1857) : inspiré par un fait divers lu dans le journal, Madame Bovary est le roman de la consécration littéraire mais aussi celui de la condamnation pour «outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs». L’héroïne incarne ce que réprouve la morale bourgeoise et religieuse : la liberté et le désir féminins. Flaubert consacrera presque cinq ans de sa vie à l’écriture de ce chef d’œuvre.
Salammbô (1862) : après le procès Bovary, Flaubert brouille les pistes avec ce roman historique qui prend la guerre des Mercenaires qui opposa Carthage aux Barbares au IIIe siècle av. J-C. comme toile de fond. L’écrivain entreprend un voyage en Tunisie pour documenter son inspiration et inscrira son récit dans un Orient à l’exotisme sensuel et violent.
L’Éducation sentimentale (1869). À 15 ans, Flaubert tombe éperdument amoureux de Elisa Schlésinger. De 11 ans son aînée, elle deviendra son égérie et inspirera notamment le personnage de Marie Arnoux dans L'Éducation sentimentale.
Trois contes (1877). Un cœur simple, La Légende de Saint-Julien l'Hospitalier et Hérodias mettent respectivement le focus sur le goût de Flaubert pour la psychologie intime du personnage, l’Histoire et le surnaturel. Son enfance, l'Antiquité et le Moyen Âge fournissent les trois décors narratifs. L’écrivain étalera l’écriture de ce recueil sur une trentaine d’années.
Bouvard et Pécuchet (1881). Ce roman inachevé publié à titre posthume décrit la rencontre de hasard puis l’expérience autodidacte de deux hommes qui explorent maladroitement tous les domaines du savoir : les sciences, l’archéologie, la politique, la gymnastique, la magie, la religion, la philosophie ou encore l’amour. N’ayant plus rien à explorer, ils retournent à leur métier de copistes. L’intention comique et ironique de Flaubert est très claire dans ce texte qui dénonce la prétention des hommes qui veulent tout savoir, mais n’arrivent à rien.

more
Dossier pédagogique Les Bovary
Les Bovary / âge conseillé : dès la 11ème / durée : 1h45
La compagnie Les Fondateurs a comme terrain de jeu privilégié l’improvisation et la construction scénographique. Leur recherche de nouvelles possibilités scéniques est passée par onze créations, de l’installation extérieure à la performance musicale, de pièces très dialoguées à d’autres quasi muettes.
Avec leur création Dom Juan et Tartuffe en 2020, Les Fondateurs ont ressenti le besoin collectif de se confronter à d’autres matériaux narratifs. Aujourd’hui, la compagnie souhaite continuer dans cette direction en s’inspirant d’un roman francophone classique : Madame Bovary. Leur proposition n’est pas une adaptation du roman mais une volonté humble de traduire sur scène les sensations et les pensées que leur inspire ce livre, en traversant son récit.

Les personnages du roman sont incarnés à tour de rôle par deux actrices et un acteur sur scène. On y retrouve le pharmacien Homais, le marchand L’heureux ou les amants d’Emma, Léon et Rodolphe. Mais surtout, Emma et Charles, qui sont les deux les personnages centraux de la pièce. Comme le nom de la pièce l’indique, il s’agit ici d’exploiter sur scène ces deux personnalités aussi attachantes et captivantes l’une que l’autre dans leur manière si décalée de voir et vivre la vie.
Emma qui ne cesse de vouloir transcender son existence, comme celui d’une femme qui essaie, sans succès, d’échapper à sa condition. Elle refuse la réalité et s’évade dans ses lectures et dans des aventures romantiques jusqu’à ce que le réel la rattrape toujours, jusqu’à la fin. Ses luttes ne sont-elles pas pour autant légitimes ? Ou ne manque-t-elle simplement pas d’armes et d’exemples pour aller au bout de ses rêves ?
Charles le mari, est un petit bourgeois ennuyeux qui transpire la province. Il est médiocre et aime son quotidien. Ne peut-on pas aussi y voir de la beauté, dans cette acceptation des jours qui passent, du cycle du temps qui ne l’effraie pas et dans cet amour inconditionnel qu’il porte à Emma ?

Scénographie
Sur scène, le comédien et les deux comédiennes sont attablées dans une cuisine, décor principal de la pièce. Elles et il parlent et imaginent une grande scénographie qui transcenderait le récit de Madame Bovary s’il était mis en scène, alors qu’eux-mêmes se trouvent dans un décor. Le groupe aussi, va se heurter aux contraintes du réel. Il va parler de scénographies, les décrire, les analyser, mais on ne les verra jamais. Au fil de la pièce, la fiction va prendre de l’ampleur, et le décor va lui aussi se transformer.

Couches de narration
Les Bovary rassemblent trois couches de narration :
- la création du spectacle et de la scénographie à travers les personnages des Fondateurs ;
- des jeux incarnés ;
- des discours indirects libres.
En partant d’explications réalistes de la situation, nous allons glisser durant le spectacle vers un monde décalé, en basculant petit à petit dans la fiction. Les discours vont passer d’un protagoniste à l’autre, comme si cela était naturel et les couches de narrations s’entremêler.

Thématiques : Le bovarysme, la rêverie, les désillusions, le réalisme, le romantisme, la sensation d’échec, les décors, la transformation.

Activités pédagogiques : présentation avant le spectacle, rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle, discussion à la suite du spectacle, répétitions ouvertes, visites du théâtre.

Infos pratiques

Lieu : Salle modulable

Durée : 1h45

Langue : français

Âge conseillé : 13+

Infos Covid :
Découvrez les mesures sanitaires actuellement en vigueur sur notre page Infos Covid.

Tarifs

Plein tarif : CHF 40.-
Abo JE SORS ! : CHF 30.-
Tarif réduit : CHF 25.-
AVS, AI, chômage, partenaires, Interreg, jeunes de 20 à 30 ans, adulte avec jeune de - 20 ans, Circulez!
Aux études ou en apprentissage, jeune public de - 20 ans : CHF 12.- 
Aînées et aînés, Carte 20 ans / 20 francs : CHF 10.-

Le paiement par chéquier culture est accepté à nos guichets

PONT DES ARTS

Mises en bouche : jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 avril

Bord plateau : le jeudi 5 mai, après la représentation

Enfin dimanche ! A table, le 1er mai

Samedi à tout prix : 30 avril à 18h30
– Prix libre de CHF 5.- à CHF 50.-
– En vente au guichet ou au +41 22 320 50 01 dès le jeudi 28 avril à 12h
– Placement libre dans la salle.

 

Avec David Gobet, Aline Papin, Aurélie Pitrat

D'après Madame Bovary de Gustave Flaubert
Adaptation Les Fondateurs
Conception Zoé Cadotsch, Julien Basler
Mise en scène Julien Basler
Scénographie Zoé Cadotsch
Dramaturgie Virginie Schell
Son Laurent Nicolas
Lumière Alexandre Bryand
Costumes Barbara Schlittler
Accessoires Lisa Veyrier
Assistanat à la scénographie Patrick Schätti
Fabrication décor Ateliers de la Comédie de Genève

Production Les Fondateurs
Coproduction Comédie de Genève, Équilibre-Nuithonie

www.lesfondateurs.ch/qui-sommes-nous/

« Julien Basler et Zoé Cadotsch se surpassent encore dans l’intelligence, la finesse et la drôlerie auxquelles ils nous avaient habitués. Les Bovary n’est rien d’autre qu’un pur chef-d’œuvre! » Tribune de Genève

« Cette adaptation de "Madame Bovary" de Gustave Flaubert nous régale grâce au jeu parfait d'Aline Papin, Aurélie Pitrat et David Gobet. » RTS-Vertigo

« À l'enseigne de leur compagnie, les Fondateurs, les Genevois Julien Basler et Zoé Cadotsch transforment le chef-d'oeuvre de Gustave Flaubert en irrésistible pièce montée. Emma, Charles & Cie revivent dans leur cuisine. » Le Temps

Audiodescription + visite tactile ou introduction au spectacle 1h avant :
le vendredi 6 et le samedi 7 mai 2022

Inscription auprès de notre billetterie au +41 22 320 50 01.

Médias
Journal