Journal

Fendre son cœur

12 - 15 jan 2023 | Grande salle | Durée : 2h30

Mes frères

ARTHUR NAUZYCIEL / Texte de Pascal Rambert

Accueil | Théâtre | France

Ils sont quatre frères – Pascal, Guillaume, Frédéric et Arthur – quatre bûcherons. Et une femme, Marie, la servante, belle à pleurer. Quatre frères et une femme dans une maison perdue au milieu de la forêt, comme au bout du bout du monde. Quatre frères dont chaque désir, chaque pensée, chaque mot est tendu vers elle, Marie, qui n’aspire qu’à se libérer de ces appétits qui sont autant de coups.

Mes frères est un spectacle d’une pâte particulière, un mélange des genres inédit qui emprunte à la fois à l’univers du conte, un conte cruel – une sorte de Blanche-Neige sans prince charmant –, à celui de la mythologie et des rituels vengeurs des Atrides, mais aussi à l’esthétique décalée du cinéma des frères Coen.

« Retrouver Pascal Rambert, après quatre spectacles dans tous les recoins de toutes les Comédies. Retrouver Pascal Greggory qui avait joué Dans la solitude des champs de coton il y a si longtemps (1995) à la Comédie et nous y étions et c’est inoubliable. Retrouver cette langue qui ponce et bûcheronne. Et trouver / retrouver cette puissance des mots portés par un quintette qui hurle / hulule dans cette fantasmagorique forêt. Comme des frères, et une sœur, le cœur en copeaux. » NKDM

ARTHUR NAUZYCIEL

Dès l’enfance, il se passionne pour le cinéma et la marionnette. Après des études d’arts plastiques, il intègre l’École Nationale de Chaillot, alors dirigée par Antoine Vitez, qui sera son professeur entre 1987 et 1989. D’abord acteur, Arthur Nauzyciel réalise sa première mise en scène en 1999 au Théâtre de Lorient.

Artiste nomade, il crée deux pièces de Koltès à Atlanta en 2001, puis L’Image de Beckett et Le Musée de la mer de Marie Darrieussecq au Théâtre National d’Islande. Parmi ses spectacles emblématiques : une adaptation pour la scène du roman de Yannick Haenel Yan Karski qui obtient le Prix Georges-Lerminier du Syndicat de la critique en 2011, La Mouette de Tchekhov dans la Cour d’honneur du Palais des papes à Avignon en 2012 mais aussi Splendid’s de Jean Genet créé en 2015 avec des comédiennes et comédiens américains et la voix de Jeanne Moreau.

Une complicité artistique le lie à Pascal Rambert. En tant qu’acteur, il joue ses textes De mes propres mains, L’Art du théâtre, Architecture, Love’s End – version coréenne de Clôture de l’amour créée à Séoul – et enfin Mes frères qu’il met en scène et interprète.

À l’opéra, il met en scène Red Waters de Lady & Bird en 2011 ainsi qu’Une tragédie florentine d’Alexander von Zemlinsky en 2018 et, la même année, Le Papillon noir, opéra composé par Yann Robin et Yannick Haenel pour le festival Les Musiques à Marseille. En 2010, il participe à la création Play, aux côtés du chorégraphe Sidi Larbi Cherkaoui.

PASCAL RAMBERT

Que le jeune Niçois ait commencé à publier dans des revues de poésie à 16 ans et créé sa troupe de théâtre à 17, qu’étudiant en philo, il rencontre Jean-Pierre Vincent, Claude Régy et Antoine Vitez, voilà qui dit déjà beaucoup de la fièvre créatrice de cet auteur, metteur en scène et chorégraphe.

Pascal Rambert écrit pour les comédiennes et comédiens, à tel point qu’il suit les adaptations de ses pièces dans les langues les plus lointaines. Il a aussi abordé le cinéma en réalisant quelques courts-métrages et, de 2007 à 2016, dirigé le T2G-Théâtre de Gennevilliers, centre dramatique national de création contemporaine.

En 2010, il met en scène Knocking on Heaven’s Door, une chorégraphie conçue pour la danseuse genevoise Tamara Bacci, à partir de cinq interprétations différentes de la chanson de Bob Dylan.

Créée en 2011 au Festival d’Avignon, Clôture de l’amour réunit le duo Stanislas Nordey/Audrey Bonnet et se révèlera un succès international. 

Nos Parents, qu’on a pu voir en 2019 à la Comédie, s’inspire des récits de quinze jeunes actrices et acteurs pour aborder la jeunesse, le rapport aux parents, le passage à la vie d’adulte.

En 2022, il est invité par la Comédie de Genève à créer un nouveau spectacle : STARs.

more

Infos pratiques

Lieu Grande salle

Durée 2h30

Langue français

Âge conseillé 16+

Tarifs

Plein tarif CHF 40.-
Abonné·es d'autres théâtres, Personne accompagnant un ou une jeune de moins de 20 ans CHF 32.-
AVS, AI, Chômage, abonné·es Grand Théâtre de Genève CHF 25.-
Jeune de moins de 25 ans CHF 20.-
Corps étudiant ou apprenti CHF 12.-
Clubs aînés, Carte 20ans20francs 
CHF 10.-

Le paiement par chéquier culture est accepté à nos guichets.

Profitez des tarifs plus avantageux de notre abo Je sors !

PONT DES ARTS

Mises en bouche le jeudi 12 et le vendredi 13 janvier

Bord plateau le samedi 14 janvier, après la représentation

Avec Guillaume Costanza, Marie-Sophie Ferdane, Pascal Greggory, Arthur Nauzyciel, Frédéric Pierrot

Texte Pascal Rambert
Mise en scène Arthur Nauzyciel
Chorégraphie Damien Jalet
Scénographie Riccardo Hernández
Musique, chanson des frères Rouge Gorge (Robin Poligné)
Son Xavier Jacquot
Lumière Scott Zielinski
Costumes, coiffure et maquillage José Lévy
Photographie Philippe Chancel
Assistanat à la mise en scène Raphaël Haberberg, Théo Heugebaert
Assistanat au décor Claire Deliso
Assistanat aux costumes Marion Régnier
Moulage épaule d’ivoire Nicolas Brosseau
Fauconnerie Alexandre Thévenin
Coaching lutte Yann Pansard, Julien Fouché
Conseil cascades Samuel Kefi-Abrikh
Fabrication décor Ateliers de La Colline - Théâtre national
Fabrication des arbres et du portrait de l’aïeul Alain Burkarth
Régie générale Tugdual Tremel
Régie lumière Christophe Delarue
Régie son Florent Dalmas
Régie plateau et effets spéciaux Yann Kerrien

Production Théâtre National de Bretagne - Rennes
Coproduction La Colline - Théâtre national
Remerciements CENTQUATRE-PARIS, Odéon-Théâtre de l'Europe – Paris

Mes frères de Pascal Rambert est édité aux Solitaires Intempestifs.

www.t-n-b.fr/

Médias
Journal