menu

20 > 24 nov 2019

La Gioia

Pippo Delbono

S’emparer de la joie, la perdre, la chercher encore et encore

En italien surtitré français et anglais


La Gioia est un voyage vers la joie. Un voyage que Pippo Delbono, metteur en scène italien iconoclaste, baroque et intensément lyrique, poursuit avec sa troupe extra-ordinaire d’acteurs/performeurs, malgré le vide laissé par la disparition de Bobò, fidèle camarade de scène rencontré en 1995 dans l’hôpital psychiatrique d’Aversa. Sur ce chemin, Delbono croise, ou plutôt invite, un cirque, des mélancolies de tango, un chaman, des petits bateaux de papier, une explosion florale. L’occasion de le redécouvrir après Orchidées, présenté à la Comédie en 2017.

« Nous l’avions vu, comme tant d’autres, sidérer le public d’Avignon. Et puis l’un de nous (DM) l’avait attendu des heures à l’aéroport de Genève enneigé pour venir jouer à Sierre, au Théâtre les Halles. Il avait fallu courir dans les couloirs en poussant la chaise roulante de Bobò pour attraper un train et ne pas arriver trop en retard pour jouer. Et ça avait été magnifique. Nous voulions qu’il revienne, pour dire sa quête de la joie. » NKDM

Pippo Delbono

Acteur, metteur en scène et cinéaste italien, Pippo Delbono est un ovni dans le paysage théâtral. Comme s'il inventait un lexique inédit et des images nouvelles pour célébrer la liberté, la poésie, l'amour et le désarroi, pour s'immiscer dans les recoins les plus fragiles de l'humanité. En 1996, avec Bobò, rencontré dans un hôpital psychiatrique du sud de l’Italie, la compagnie s’ouvre à des personnes éloignées du théâtre et de la danse, des interprètes hors norme, marqués par la vie. En 2009, Pippo Delbono reçoit le Prix Europe Nouvelles Réalités Théâtrales pour l’ensemble de ses créations.

Quelques spectacles emblématiques :
– Gente di Plastica (2004), visions et métaphores d’une société qui change sans cesse et où il est nécessaire de garder les racines, les mémoires, les « couleurs » afin d’éviter de sombrer dans les formes et les idées toutes faites.
– La Menzogna (2009). Aux images du réel – celles de l’usine ThyssenKrupp de Turin calcinée après un incendie qui fit sept morts parmi les ouvriers –, Pippo Delbono associe des images de fiction, en particulier celles du peintre Francis Bacon.
– Amore e Carne (2013), avec le violoniste Alexander Balanescu. « Quand j’ai entendu Balanescu jouer du violon, dit Pippo Delbono, j’ai entendu en lui ces notes qui sortaient comme des cris de l’âme. »
– Il Sangue (2016), un concert sous forme dramatique et un voyage musical dans le mythe d'Œdipe.

more
La quête de la joie / âge conseillé : dès 14 ans / durée : 1h20 / en italien, surtitré français et anglais

 

Quoi ?

La création de Pippo Delbono est un voyage vers la joie, le sentiment qu’il considère comme le plus beau et mystérieux, résultat d’un moment unique et d’une traversée par d’autres sentiments comme l’angoisse, la douleur, le bonheur et l’enthousiasme. Delbono nous incite au dépassement de la peur et de la fugacité des choses.

 

Pourquoi ?

Le metteur en scène et acteur estime "qu’il est nécessaire, au-delà de chaque naufrage, de transformer les barres de plomb des cages en festons de fleurs. De colorer les planches de théâtre et les esprits avec la tristesse et la joie des pierrots, avec les humeurs du monde au-delà de ses cruautés […]. Être. Ici. Maintenant. Dans la douleur, pour la joie." Delbono la recherche derrière et en chaque chose, même après la disparition récente de Bobò, son fidèle camarade de scène, icône poétique et âme de son théâtre. Il veut repartir de cette mort, comme il dit, "pour créer une nouvelle dimension de vie possible"; le spectacle a d'ailleurs été complètement repensé depuis.

 

Comment ça se passe ?

Une multitude de sons, d’images, de danses, de masques mais aussi des couleurs, des fleurs, du cirque, des bateaux de papier et du tango composent ce spectacle, dans un kaléidoscope d’histoires personnelles, simples et essentielles et d’états d’âme. Sur scène, la troupe extraordinaire d’acteurs/performeurs (« clochards », réfugiés, « originaux », acteurs), sans Bobò toutefois. La voix de Delbono accompagne le voyage et hypnotise, laissant apparaître la force et la tendresse qui l’animent. La scénographie fait la part belle aux compositions florales et les costumes sont tout droit sortis de contes de fées. On trouve aussi dans son spectacle des références à Pirandello, Rimbaud, Beckett, Erri de Luca, Pina Bausch ou encore Totò.

 

 

Avec: Dolly Albertin, Gianluca Ballarè, Margherita Clemente, Pippo Delbono, Ilaria Distante, Simone Gaggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Zakria Safi, Grazia Spinella

 

Thématiques: la joie et la douleur, les émotions, la folie, la différence, l'autre, le corps, l'humanité, la liberté, la transformation, la migration, la vie et la mort, la poésie

 

Activités pédagogiques: préparation dans votre classe à la sortie théâtre (quelques jours avant votre venue ou le soir-même 30 min. avant le début du spectacle), rencontre avec l’équipe artistique et discussion à la suite du spectacle (30 min.)

Login ou password incorrect

Vous n’avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous ici

En italien surtitré français et anglais

Durée: 1h20
Tarifs : CHF 40.- à CHF 10.-
Âge conseillé : 14 +

 

En + :
– Mises en bouche : vendredi et samedi, 30 min avant le début du spectacle
Bord plateau : jeu 21 nov, après la représentation
Samedi à tout prix : 23 nov 18h
En vente uniquement au guichet le jour même dès 12h. Placement libre dans la salle.

Code promo !

Vous bénéficiez d'un code avantage ? Saisissez-le ici !

Nos cartes multicourses

Voyagez à prix réduit et en toute liberté avec nos cartes multicourses : 4 ou 10 entrées transmissibles pour les spectacles de votre choix !

Avec: Dolly Albertin, Gianluca Ballarè, Margherita Clemente, Pippo Delbono, Ilaria Distante, Simone Goggiano, Mario Intruglio, Nelson Lariccia, Gianni Parenti, Pepe Robledo, Zakria Safi, Grazia Spinella

Et avec la voix de Bobò

Costumes: Elena Giampaoli 

Composition florale: Thierry Boutemy 

Lumières: Orlando Bolognesi 

Son: Pietro Tirella, Giulio Antognini 

Musique: Pippo Delbono, Antoine Bataille, Nicola Toscano 

Direction technique: Fabio Sajiz 

Régie générale: Gianluca Bolla, Enrico Zucchelli 

Direction de production: Alessandra Vinanti 

Organisation: Silvia Cassanelli 

Production: Emilia Romagna Teatro Fondazione 

Coproduction: Théâtre de Liège, Le Manège Maubeuge - Scène Nationale

Ce spectacle, en italien surtitré français et anglais, est recommandé aux personnes sourdes ou malentendantes.