Journal

Dire les maux d’enfance

04 - 09 oct 2022 | Salle Modulable | Durée : 1h20 

Le Grand Cahier

VALENTIN ROSSIER / D’après Agota Kristof

Théâtre | Accueil | Suisse

D’après Le Grand Cahier de Agota Kristof

C’est un chef-d’œuvre de la littérature romande. Une suite de saynètes tranquillement horribles qui se déroulent à la campagne, en temps de guerre. 

Abandonnés à eux-mêmes, à la faim et au froid, deux jeunes enfants – des frères jumeaux – vont tenter de vaincre, à travers l’exercice journalier de la douleur reçue ou infligée, tout ce qui fait mal, et vont consigner dans un « grand cahier » la liste de leurs progrès. 

Seul en scène, Valentin Rossier livre le quotidien cruel de cet étrange duo, pris dans le chaos d’un monde en déficit d’humanité, et porte le texte de Agota Kristof avec émotion, force et subtilité. 

« Un acteur, un journal de fiction, une autrice qui n’écrit pas dans sa langue. Une économie de mots dans le texte, presque sans métaphore, juste les faits, bruts. Et une radicalité scénique où ce sont les mots qui nous font tout voir. Nous voulions vous proposer cette reprise bien plus tôt. La voici enfin, portée par un acteur traversé par cette langue minimaliste, qui dit tout en disant apparemment si peu. » NKDM

VALENTIN ROSSIER

Comédien et metteur en scène, Valentin Rossier fonde l’Helvetic Shakespeare Company avec Frédéric Polier en 1994, rebaptisée New Helvetic Shakespeare Company lorsque le duo se scinde. Il a notamment monté Dialogues d’exilés de Brecht avec Jean-Quentin Châtelain, La Ronde de Schnitzler, Hamlet de Shakespeare, Platonov de Tchekhov, Trahisons de Pinter, Le Moche de Mayenburg et une première version du Grand Cahier d’Agota Kristof. Lié au cœur palpitant du plateau jusqu’au bout, il incarne dans ses spectacles des personnages imprégnés de son style dandy désabusé.

Désireux de célébrer la beauté et la truculence des classiques, Valentin Rossier en extrait la pertinence, la dérision, l’insolence et l’actualité, tant dans l’esthétique que dans la direction d’acteur. « Vivre, le temps d’une représentation, dans l’intimité de ce que l’Homme a écrit de plus beau, c’est important », dit-il. Le théâtre nous permet cette cohabitation.

En tant que comédien, en dehors de ses propres mises en scène, il travaille notamment sous la direction de Claude Stratz, Letizia Quintavalla, Gianni Schneider, Dominique Catton, Éric Salama et Frédéric Polier.

Valentin Rossier a dirigé le Théâtre de L’Orangerie avant de lancer en 2019 la Scène Vagabonde Festival, un évènement itinérant joué dans un Globe shakespearien installé dans le parc Trembley.

AGOTA KRISTOF

Exilée de Hongrie lors de l’invasion du pays par les troupes soviétiques en 1956, Agota Kristof rejoint l’Autriche à pied avec son mari et leur bébé avant de s’installer à Neuchâtel. Elle y trouve un travail à l’usine et y restera jusqu’à la fin de ses jours. Longtemps elle considère le français, qu’elle fut contrainte d’apprendre, comme une langue «ennemie». C’est pourtant son premier roman publié en 1986, Le Grand cahier, écrit dans la langue abhorrée qui révèle son style lapidaire et cru au public. Ce premier texte sera suivi de La preuve et Le troisième mensonge. Aujourd’hui la trilogie est traduite dans le monde entier et régulièrement rééditée. Suivront d’autres romans, nouvelles et pièces de théâtre ainsi qu’un recueil de courts textes autobiographiques et L’Analphabète.

Lauréate de maintes récompenses, elle a notamment reçu le Prix Schiller en 2005, un prix autrichien de littérature européenne pour l'ensemble de son œuvre en 2008 et le Prix Kossuth, récompense culturelle la plus prestigieuse de Hongrie, en 2011.

Elle décède à 75 ans à Neuchâtel. Ses cendres sont transférées en Hongrie, dans la ville de Kőszeg où elle vécut une partie de sa jeunesse.

Le fonds d'archives d'Agota Kristof se trouve aux Archives littéraires suisses à Berne. 

more

Infos pratiques

Lieu Salle modulable 

Durée 1h20 

Langue français

Âge conseillé 14+

Tarifs

Plein tarif CHF 40.-
Abonné·es d'autres théâtres, Personne accompagnant un ou une jeune de moins de 20 ans CHF 32.-
AVS, AI, Chômage, abonné·es Grand Théâtre de Genève CHF 25.-
Jeune de moins de 25 ans CHF 20.-
Corps étudiant ou apprenti CHF 12.-
Clubs aînés, Carte 20ans20francs 
CHF 10.-

Le paiement par chéquier culture est accepté à nos guichets.

Profitez des tarifs plus avantageux de notre abo Je sors !

PONT DES ARTS

Mises en bouche le mardi 4 et le vendredi 7 octobre

Bord plateau le jeudi 6 octobre, après la représentation 

Avec Valentin Rossier 

D’après Le Grand Cahier de Agota Kristof 
Adaptation et mise en scène Valentin Rossier
Composition musicale et son David Scrufari
Lumière Davide Cornil
Dramaturgie Hinde Kaddour 
Régie générale, lumière, son Davide Cornil
Administration, production, diffusion Eva Kiraly

Production New Helvetic Shakespeare Company
Soutien Ville de Genève, Loterie Romande, Schweizerische Interpretenstiftung

Soutiens structurels de la compagnie, partenaires Fondation Michalsky, SIS
Éditions Le Seuil (via SSA)

www.nhsc.ch

Conseillé aux personnes avec un handicap visuel :

Visite du plateau le jeudi 6 octobre, 1h avant le spectacle

Inscription auprès de notre billetterie au +41 22 320 50 01.

 

 

 

Médias